Biographie

photo_marcel_bioMarcel Favreau est né à Montréal, le 24 août 1921. Dès son enfance, il manifeste de l’intérêt pour le dessin. A l’âge de seize ans, il débute ses études au Monument National, l’année suivante, il est admis à l’Ecole des Beaux-Arts de Montréal de 1938 à 1940.

Propriétaire d’une galerie d’art pendant près de 28 ans à “Place Portobello” et deux ans aux “Galeries St-Bruno”. Il enseigne la peinture à des centaines d’élèves dont plusieurs aujoud’hui sont devenus des artistes professionnels.
Doué d’une grande sensibilité, émotif, sensible à la beauté de la nature et très sociable, il s’est fait de nombreux amis avec lesquels, il partage sa joie de vivre. Travailleur acharné et perfectionniste, il se plaît à dire: “Je ne suis pas en compétition avec personne d’autre que moi-même; je me dois de me surpasser à chaque tableau”.

PEINTRE FIGURATIF
La peinture de Marcel Favreau n’est pas sans rappeler celle de peintres français de la fin du XIXe siècle. On y retrouve l’influence des “impressionnistes”. Ses artistes favoris sont:
Corot, Monet, Sisley, Fantin Latour et chez nous Suzor Coté, Maurice Cullen et W.Brymner.
“Au fil du temps”, l’artiste affirme son grand amour de la nature au travers de l’art paysager.
Il croit en l’inspiration divine et se dit: “l’homme le plus heureux du monde”. Il est normal que cela transparaisse dans son oeuvre. Il ajoute: ” Ce que l’on voit, c’est moi, ma spiritualité, ma personnalité, ma joie de vivre.
“Je crois au figuratif tout en ayant beaucoup de respect pour les peintres abstraits qui ne recherchent pas la facilité, mais qui travaillent dûrement pour s’exprimer.” “Je suis convaincu que le style figuratif continue de plaire à une foule de gens dans le monde entier”.
Il avoue que son choix était fait dès son adolescence. Pour lui, chaque toile est un défi à relever, une sorte de lutte, un combat à livrer d’où il doit sortir vainqueur.

TECHNIQUE
“Spécialiste de verts”, un grand nombre de peintres amateurs lui demandent: Quels verts
utilisez-vous, il répond: ” Je n’ai aucun tube de vert dans ma palette, je les compose moi-même”.
Marcel Favreau a peint plus de 3000 tableaux, dont un grand nombre sur le motif en hiver comme en été.
Son style et sa technique sont uniques, ses admirateurs l’appellent:” le peintre de la lumière”. Son choix de couleurs, en fait un maître dans l’art de peindre les arbres qu’il affectionne particulièrement. Il a peint de nombreux paysages en France sur le bord de la Seine, à Giverny, à Ville d’Avray, en Bourgogne, en Ardèche, au bord de la Loire, le long de la Côte d’Azur, à Avallon , au Périgord, en Espagne, au Portugal, au Maroc, en Tunésie en Italie et en Sicile.

Il débute son tableau en établissant les valeurs avec une seule couleur, d’ordinaire : terre d’ombre naturelle. Puis il prépare les couleurs qu’il utilisera en y ajoutant un médium qui
accélère le séchage. Il prépare toujours plus de pâte qu’il en a besoin. Voici les couleurs de sa palette: Bleu cobalt, bleu outremer, bleu de prusse. La sienne brûlée, l’alizarin, l’ocre naturel, le jaune de naples et le blanc de titane. Il préfère peindre sur une toile de lin avec des pinceaux ronds. Le facteur temps a peu d’importance pour lui, l’essentiel est qu’il soit satisfait de son travail.